Rock on Snowboard Tour Journée des Femmes

Ceux qui habitent Chambéry l’ont sans doute déjà rencontrée… Elle ne passe pas inaperçue dans les rues de la ville et des environs avec son accent du sud ouest à bord de son pick-up rose et gris, gourmand comme un cup-cake ! Elle, c’est Stéphanie Roca, jeune femme de 35 ans, responsable de Starterre Chambéry. Au volant de son Isuzu D-Max, elle nous prouve tous les jours que “le pick-up c’est pas que pour les hommes” ;-) Interview toute en “féminitude” pour célébrer la Journée des Femmes… en pick-up.

Bonjour, peux-tu nous parler un peu de toi ?

Journée des FemmesBonjour, je suis Stéphanie Roca, responsable du site Starterre Chambéry à Voglans, centre auto multimarque et concessionnaire Isuzu en Savoie, membre de lepickup.fr. Je suis aveyronnaise d’origine, d’où l’accent que l’on me note pratiquement tous les jours ;-) Un accent qui perdure alors que je vis en Savoie depuis 15 ans maintenant. Après mes études en commerce international et quelques voyages dans le monde, j’ai posé mes valises dans cette très belle région que j’aime beaucoup, idéale pour les amoureux de la nature et du sport avec un tissu économique intéressant…

“Aujourd’hui à 35 ans, j’attaque un nouveau challenge de vie
avec l’ouverture d’un nouveau site de vente”

J’ai commencé à travailler dans le secteur de l’automobile à 22 ans. J’ai eu la chance d’être formée par un passionné de l’automobile. Non ! Par deux passionnés de l’automobile : Didier Ratti, fondateur du Circuit de Flaine et Mr Brissaud qu’on ne présente plus ;-) Ils m’ont tous les deux portée et accompagnée jusqu’au poste de responsable de site que j’occupe depuis 2 ans.

C’est un métier qui demande un long apprentissage de par sa diversité. Mais à force de dur labeur, d’organisation, de persévérance et surtout d’amour pour ce métier, aujourd’hui à 35 ans, j’attaque un nouveau challenge de vie avec l’ouverture d’un nouveau site de vente Starterre Chambéry, un nouveau local et de nouveaux objectifs à venir.

Rock on Snowboard Tour

Aujourd’hui, tu roules en Isuzu D-max. Avec tous les véhicules que tu as sur le site de Starterre Chambéry, pourquoi as-tu choisi un pick-up ?

J’habite en centre ville de Chambéry où j’ai longtemps roulé en berlines classiques. Jusqu’au jour où j’ai eu envie – et j’étais fière – de montrer que nous avions de beaux pick-up en concession. J’avais également à coeur de relever le challenge d’apporter un maximum de féminité dans ce monde du pick-up qui est, il faut le reconnaître, très masculin.

Même si le secteur de l’automobile dans lequel j’évolue au quotidien tente à se féminiser, les véhicules de la marque Isuzu porte une image plutôt masculine. Sans forcément tomber dans le féminisme pur et dur, je trouvais simplement l’idée originale de relever le défi d’avoir une femme tous les jours au volant de ce gros engin, en ville comme à la campagne.

Et puis forcément, j’ai un goût plus que prononcé pour la conduite de ce véhicule que je vends depuis 13 ans. Je crois même pouvoir dire aujourd’hui que j’en suis littéralement tombée accro, amoureuse !! Il est tellement pratique que j’aurais du mal à m’en séparer !!

Journée des Femmes

Tu as donné à ton pick-up un look très original à la fois girly et gourmand ! Il me fait beaucoup penser à ces boîtes qui contiennent des cup-cakes… Tu nous expliques d’où t’es venue cette idée ?

J’adore quand un client, futur propriétaire d’un pick-up, envisage de se démarquer des autres en le personnalisant et d’en faire ainsi un véhicule unique. Alors, forcément, je n’envisageais pas le mien autrement !

J’ai voulu faire de ce pick-up un “Isuzu girl power”

J’avais envie à mon tour de m’exprimer au travers d’une personnalisation originale et je ne manquais pas d’idées… A force de les partager avec mon entourage et avec mes collègues, je les faisais rire.

Et puis, il y a mon directeur réseau Isuzu pour lepickup.fr, Eric Lecreux, qui me taquine souvent avec son “girl power” ;-) Du coup, j’ai voulu faire de ce pick-up un “Isuzu girl power” et mettre en avant qu’on peut être une femme et conduire un tel véhicule pour le plaisir ou x raison.

Et c’est vrai qu’après tout, ce n’est pas que pour les hommes ! Nous, les femmes, nous sommes autant capables que les hommes de conduire ces véhicules hors norme, de les manier tous les jours, d’en avoir un usage à la fois pro et perso ou même sportif. De nos jours, les femmes conduisent des utilitaires, des fourgons, des camions et bien elles conduisent aussi des pick-up et ce n’est pas qu’un joujou pour hommes !

Un jour, dans un magazine, j’ai lu cette expression “ce n’est pas que pour les hommes” et ça a fait tilt. J’ai tenu à l’afficher en long en large et en gras sur MON pickup

Quelle est ton utilisation au quotidien du pick-up ?

“Il habite en ville, il dort en ville, il fait les courses, il est de toutes les sorties du week-end”

Ce pickup très girly me suit partout et tous les jours ! Il habite en ville, il dort en ville, il fait les courses et il est de toutes les sorties du week-end, que ce soit les sorties sports, nature ou familiales. Il est aussi particulièrement utile pour les départs en vacances lorsqu’il faut embarquer les vélos et les valises de tout le monde.

“C’est un véritable allier”

C’est un véritable allié pour mes déplacements privés mais aussi pour le travail. A titre professionnel, je l’emmène également partout avec moi et notamment sur les manifestations auxquelles nous participons. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour vous donner RDV au Salon du Nautisme qui se tiendra du 31 mars prochain au 2 avril au Petit Port d’Aix les Bains.

Comment es-tu perçue au volant de ton pick-up ?

Il est certain que ce pick-up suscite les regards à lui tout seul ! On en voit rarement d’aussi girly. Son très chic covering gris foncé et rose, avec cette silhouette de femme tout en finesse et en élégance est déjà surprenant. Mais son pitch “ça n’est pas que pour les hommes” et “essayez-moi” apporte une dose d’humour et une petite touche de provocation qui ne passent pas inaperçues !

“Un sourire, un fou rire, un clin d’oeil”

Quant à moi, lorsque j’arrive à un feu rouge, il n’est pas rare que les gens me regardent avec insistance, voulant s’assurer que c’est vraiment une femme au volant. Un sourire, un fou rire, un clin d’oeil, les réactions sont variées.

Les clientes me demandent souvent si c’est bien moi qui conduit et elles adorent l’idée ! Plus d’une m’a avoué que si un jour elle achetait un pickup ce serait le même.

Tiens, une petite anecdote… J’ai eu le plaisir d’interviewer, pour le Mag de Lepickup.fr, Marion Haerty lors du Rock and Snowboard Tour à Val Thorens. Marion est championne du monde de snowboard free-ride et l’une des ambassadrices de la marque Isuzu. Elle conduit elle-même un pick-up. Lorsqu’elle a vu le covering du mien, elle m’a demandé si elle pouvait avoir l’écusson “ça n’est pas que pour les hommes” pour faire un pied de nez à ses homologues masculins, car elle aussi exerce dans le milieu très masculin du sport extrême. Elle a adoré et la prochaine fois qu’elle passera sur Chambéry, elle aimerait qu’on lui pose le même.

Rock on Snowboard Tour

Raconte-nous un moment où les performances mécaniques de ton Dmax t’ont surprise

J’ai su que mon pick-up pourrait m’amener très très loin dans la conduite quand j’ai suivi ma première formation de conduite sur glace sur le circuit de Flaine avec Didier Ratti, formateur Isuzu pour lepickup.fr.

Alors que tous les autres circuits proposaient à l’époque des essais sur glace à bord de berlines, lui avait prévu une formation avec un pick-up. Je me souviendrais toujours de ce stage. Conduire le pick-up a été une expérience extraordinaire. Une révélation. Cela m’a complètement “espantée” [15 ans en Savoie n’ont pas eu raison non plus des expressions de son sud natal NDLR]… pardon émerveillée ! Je me suis sentie en grande sécurité à bord parce que malgré les dangers de la conduite sur glace, le véhicule montrait une adhérence incroyable et j’ai été immédiatement convaincue.

Cette formation me permet encore aujourd’hui de partager l’expérience avec mes clients et de les mettre à mon tour en confiance au moment des essais.

Si tu ne devais garder qu’un seul accessoire ? Ce serait …

C’est très subjectif, pour certains cela va être l’attelage parce qu’ils ont besoin de tracter, pour d’autres ce sera le treuil à l’avant ou un accessoire de confort intérieur. Pour moi, et c’est très personnel comme choix, je garderais le système de fermeture de la benne à l’arrière, que ce soit le hard top, le rideau ou le couvre tonneau – le mien est équipé d’un cover sport (un couvre tonneau design). C’est bien pratique pour protéger son matériel tant professionnel que personnel quand on est sur la route et qu’il se met à pleuvoir ou à neiger, mais aussi par sécurité, pour éviter le vol.

Si tu devais changer une seule chose ? Ce serait…

Si je devais changer une seule chose, je sais ce que je ferais… Je le raccourcirais un tout petit peu ! Mais c’est uniquement parce que je n’ai pas besoin de toute cette longue benne pour mon usage personnel.

h

Chaque pick-up a une histoire… Quelle est la tienne ?

Finalement l’histoire de ce pick-up serait un petit peu l’histoire de l’égalité des sexes tant au travail que dans la vie privée. N’est-ce pas ?
Qu’en pensez-vous mesdames ?

Le mot de la fin ?

Mon premier mot sera pour vous, mesdames. Si cette interview vous a donné envie de venir voir comment se manie le D-max, même par simple curiosité, n’hésitez pas, venez me rencontrer à Voglans ! Je vous le ferai volontiers essayer et vous verrez qu’il n’y a aucune de difficulté à le conduire… il suffit juste d’une bonne place de parking ;-) Et lorsque vous l’aurez testé, je pense que vous ne le regretterez pas.

Mais aussi, si un travail qui est plus souvent réservé aux hommes vous plait, foncez ! Il y a de la place pour tout monde, dans n’importe quel milieu d’activité.

Et enfin, mon mot de la fin sera pour vous messieurs, Didier Ratti, Jean-Louis Brissaud et Eric Lecreux. Un grand merci d’avoir fait confiance à une femme pour gérer le site de Starterre Chambéry, de m’avoir formée comme vous l’auriez fait avec un homme et de me donner l’occasion de conduire un si beau pick-up !

Merci à toi Stéphanie. Faire cette interview spéciale Journée des Femmes en pick-up a été un réel plaisir. Un seul regret, que les lecteurs n’entendent pas ce si joli accent plein de soleil et de bonne humeur !

Interview : NatCordaux
Photos : Gilles Vitry